Golf et marche consciente

Stage golf - marche conscienteNiché au cœur du Parc Naturel Régional des Pyrénées Ariègeoises, le Couserans vous tend les bras : des collines, du piémont, jusqu’au royaume des hauts sommets. Venez découvrir des vallées naturelles et préservées, un patrimoine riche et diversifié et pratiquer une cascade d’activités.

Week-end golf et détente : faites une pause loisirs nature

Le temps d’un week-end, venez faire une partie de golf sur le parcours d’exception du Golf Club d’Ariège.

Vous pourrez bénéficier d’un hébergement de qualité en chambre d’hôtes, Au Phare classé 3 Clés Vacances.

À partir de 151,50 € par personne*

Les plus OFFERTS :

fv

1er jour : 1 h 30 de séance de relaxation
2ème jour : 1 h 30 de marche consciente

Marche consciente en Séronais

Renseignements possibles : Office du Tourisme du Séronais
lieu dit Côtes – 09240 La Bastide de Sérou – tél. 05 61 64 53 53
www.tourisme-seronais.com
ou par le biais de mes commentaires ou encore à marinethaysee@gmail.com.

* Le tarif comprend : l’hébergement pour 2 nuits pour 2 personnes au Phare (3 Clés Vacances), le petit déjeuner, les 2 green fees.
Le tarif ne comprend pas : les frais de dossier, la taxe de séjour, les repas.

L’écoute silencieuse

écoute silencieuseL’écoute silencieuse permet à chacun et à tour de rôle, de s’exprimer sans être interrompu.
Choisissez ensembles un endroit, un jour, une heure où personnes ne viendra vous déranger. Ni sonneries, ni enfants, ni ami, ni voisin. Et pourquoi pas signaler à tout ce petit monde que vous ne voulez pas être dérangés, par une de ces affichettes d’hôtel : « Please do not disturb ».

Cet endroit, je vous propose de vous le créer à tour de rôle pour que l’un ou l’autre accueille l’autre. Faites en un moment de fête, pourquoi pas un verre et quelques amuses bouches. N’oubliez pas, ce moment est important, mais n’en faites pas quelque chose de trop sérieux. Restez dans le jeu le plus possible, même si ce n’est pas toujours facile de rester léger, il y a toujours l’un ou l’autre moins touché par le vécu du quotidien, c’est à lui ou à elle de se proposer à l’accueil.

Si vous la faite régulièrement, cette écoute devient un moment sacré pour le couple.
Je vous propose un rythme d’une fois semaine, mais, si l’un ou l’autre éprouve un besoin pressant d’être entendu plus tôt, à lui, à elle de proposer et d’accueillir dans l’espace qu’il ou elle aura préparé pour que cette écoute soit la plus agréable possible.

Choisissez ensembles un petit objet « fétiche » « porte-bonheur » pour montrer que celui/celle qui l’a en mains est celui/celle qui parle sans être interrompu(e). Cela permet à celui/celle qui parle d’avoir tout son temps pour s’exprimer et l’autre aura également tout son temps de paroles sans être interrompu(e).

Il est bien évident que si je suis en colère ou en difficulté comme le montre le baromètre de Juliette et de Roméo de la semaine passée, il vaudra mieux faire comme elle, une marche nordique ou comme lui un sqwash, ou toutes autres méthodes pour évacuer le stress, la colère, l’énervement, de la journée, avant de faire une écoute.

L’écoute silencieuse, c’est dire à l’autre le vécu de sa semaine après l’avoir écrite sur le baromètre. L’important lorsque vous allez parler, c’est de prendre le temps d’une ou plusieurs respirations conscientes pour observer ce qui se passe en vous et de pouvoir l’exprimer en « je » …
Je me sens comme cela lorsque … Je vis cela lorsque … j’ai l’impression que … Reprenez votre baromètre et prenez le temps d’exprimer vos sentiments, vos doutes, vos joies …

Gordon dans les années 60 parlait déjà du « tu » qui tue. Nous pouvons entendre l’autre nous exprimer ses difficultés, mais il est difficile pour nous de nous sentir accusé par le « tu », faites-en l’expérience.
Exemple : Observez ce que cela vous fait d’entendre cela : « Tu es bête de penser comme cela » … Et si vous entendez : « Je trouve cela bête de penser comme cela » … Observez la différence.
Dans le quotidien et sous tension de l’émotionnel, il n’est pas toujours faisable de parler en « je ». Mais, lorsque vous vous êtes écrit votre quotidien avec le baromètre et que vous vous donnez un espace pour le couple s’exprimer, vous pouvez y arriver.

Cette écoute nous mène vers l’acceptation de nos différences.

Employez votre baromètre et votre écoute silencieuse pour exprimer vos doutes, mais aussi vos espoirs, vos joies dans le couple, faites-en un moment consacré à la construction du couple.

En résumé les grandes règles de l’Ecoute Silencieuse : Le « porte-bonheur » qui montre que je parle sans être interrompue. L’emploi du « je ». L’endroit consacré. Le baromètre pour ne rien oublier. La respiration consciente pour rester en contact avec soi. L’envie de construire une relation durable.

C’est le moment de vous resservir un verre et de remercier l’autre de vous accompagner sur ce Chemin le moins fréquenté, mais le plus fabuleux voyage.

Juliette et Roméo

Mois de novembre
Juliette Roméo
Moi avec moi Moi avec toi Moi avec toi Moi avec moi
vertJe me suis fait plaisir : marche nordique sur la voie verte vertTu m’as rejointe sur la voie verte vertJ’aime marcher avec toi vert rougeContrôle fiscal demain

Premier jour du baromètre : Juliette peut lire que Roméo se sent bien avec elle lorsqu’ils vont marcher sur la voie verte. Elle peut également lire que Roméo a un contrôle fiscal le lendemain et que cela l’angoisse. Elle sait que Roméo n’est pas fâché sur elle, mais stressé par quelque chose qui se passe au bureau.

Juliette Roméo
Moi avec moi Moi avec toi Moi avec toi Moi avec moi
vertBelle journée au travail vertJe comprends ton angoisse vert rougeAngoisse au boulot. Merci pour ta patience. rougePas bien passé avec le contrôle

Deuxième jour : Pour Juliette pas de souci au boulot, elle reste calme à la maison.  Elle peut lire que Roméo reste angoissé par le contrôle fiscale.  Roméo est angoissé, mais se sent soutenu par Juliette qui reste calme.

Juliette Roméo
Moi avec moi Moi avec toi Moi avec toi Moi avec moi
vert rougeUne collègue gravement malade vert rougeMes problèmes pro me suivent au privé rougeSi toi aussi tu angoisses, je ne sais pas gérer rougeProblèmes comptables

Troisième jour : Pour Juliette sa collègue et amie est gravement malade et sera absente pour deux semaines au bureau.  Cela la stresse jusqu’à la maison.  Roméo peut voir que Juliette a des problèmes au bureau, mais exprime ses peurs et ses problèmes avec la comptabilité.

Juliette Roméo
Moi avec moi Moi avec toi Moi avec toi Moi avec moi
vert rougeSurcroît de travail. Ai marché. Une pause avant de rentrer vert rougeJ’aimerais être comprise rougeSuis allé faire un squash avec René vert rougeDiscussion positive avec la comptable. Il y a un redressement fiscal

Quatrième jour : Pour Juliette le travail est en surcharge.  Elle décide d’aller évacuer cette tension et va marcher une heure avant de rentrer à la maison.  Elle aimerait que Roméo soit compréhensif.  Roméo a une discussion constructive avec sa comptable, mais il va y avoir un redressement fiscal.  Il décide de se débarrasser de la tension des derniers jours avant de rentrer parce qu’il a vu que Juliette vit, elle aussi un moment difficile, il va faire un squash avec son copain René.

Juliette Roméo
Moi avec moi Moi avec toi Moi avec toi Moi avec moi
vert rougeStress au boulot. Mais tu m’as appelée pour un resto vertMerci de m’avoir emmenée au resto ce soir vertC’est bête de se fâcher à cause du boulot vert rougeBoulot stressant. Mais retour de la douceur at home 🙂

Cinquième jour : Il y a toujours une surcharge de travail au boulot pour Juliette mais Roméo est rentré plus calme après un squash et Juliette plus calme d’avoir été marcher avant de rentrer.  Roméo l’appelle pour lui proposer une soirée sympa dans leur resto préféré. Juliette remercie Roméo pour l’initiative et Roméo exprime le fait qu’il n’aime pas que leur travail les séparent.

Le baromètre va permettre à Juliette et à Roméo de suivre l’autre dans ses joies et difficultés, ce qui va leur permettre à tous les deux d’agir en conséquence puisqu’ils veulent tous les deux garder une ambiance chaleureuse dans leur couple.

Si Juliette ne voit pas l’écrit sur le baromètre, elle peut dire des paroles malheureuses et Roméo est dans la même situation.  Il n’est pas toujours facile de parler quand rien ne va plus dans notre journée, mais tout à fait faisable d’écrire sous forme de jeu, donc de façon informelle ce que nous vivons.

La semaine prochaine, je vous dirai comment dire les choses après avoir commencé par les écrire. Superbe semaine à vous dans le Jeu de la Vie 🙂

Vous pouvez télécharger un feuillet du baromètre en cliquant ici.

Le baromètre du couple

Toi et moiFaire l’amour, c’est être amour. Être amour, c’est arriver à accepter les différences de l’autre.

Pour y arriver, la communication est « le » Chemin.

Depuis une vingtaine d’années j’expérimente un jeu que j’ai mis en place pour pouvoir dire à l’autre mes expériences et mes difficultés, je l’ai appelé le baromètre du couple.

Ce jeu consiste à dessiner chaque jour sur une feuille de papier une boule rouge ou/et une boule verte et un mot s’y rapportant.

Rouge : « cela » ne passe pas … Vert : « cela » passe.

Sur cette feuille, il y a quatre colonnes : deux colonnes pour moi et deux colonnes pour l’autre. Ces deux colonnes me permettent d’exprimer ma couleur du jour dans le couple et hors du couple. Ces deux colonnes permettent ainsi de voir ce que l’autre a vécu aujourd’hui dans la relation et hors relation. Ce baromètre se remplit tous les soirs une fois la journée terminée.
La fin de semaine passée, nous pouvons introduire un espace de partage verbal de ce baromètre. Cela va nous permettre de colorier nos émotions et vécus de la semaine.
Grâce à l’écoute silencieuse, nous allons apprendre comment l’autre a vécu sa semaine. Ceci permet de rester en contact avec l’autre, de réserver un moment de fête une fois par semaine pour se raconter les beaux moments et les difficultés rencontrées, mais avec la distance des jours passés.

C’est dire les choses après avoir commencé par les écrire.

Vous pouvez télécharger un feuillet du calendrier en cliquant ici.

Vous êtes prêts ? À vos crayons vert ou/et rouge 🙂

La semaine prochaine, je vous donnerai des exemples et vous raconterai l’écoute silencieuse et ses bienfaits.

Que faire au Phare ?

Bonjour à toutes et à tous,

j’aimerais répondre à vos questions sur les possibilités au Phare :

Vous venez au Phare la journée pour me rencontrer et faire un travail avec moi.

Vous venez au Phare pour un week-end, une semaine, ou plus longtemps, envie de vous reposer ou envie d’expérimenter les différents outils que je vous propose, marche nordique associée à la marche consciente, à la relaxation, à la méditation. Également expérimenter la méditation tantrique ou le tarot projectif.

Le logement dans un studio tout confort, linges de maison fournis, 50 euros la nuitée minimum deux nuitées.
Les marches nordiques, marches conscientes et méditations sont offertes à la demande.
Une séance d’une heure de gestalt et tarots projectif, 50 euros.

Pour avoir une petite idée du déroulement d’un stage, je vous propose de regarder
l’article « week-end méditation ». Si vous avec envie de connaître les techniques
différentes que j’emploie, selon vos envies, différentes pages expliquent mes

façons de faire. Si vous avez des dates à me proposer, des questions à me poser,
faites-le sans hésitation directement sur marinethaysee@gmail.com
je me fais un plaisir tous les jours de répondre à tous vos mails.

Le couple

Le couple susceptibles de nous faire traverser des expériences et nous permettent de grandir, de mûrir, d’accroître notre conscience ?
 
Nous choisissons un père et une mère, et pendant les premières années, j’oserais dire pendant les quarante premières années de notre vie, nous allons essayer de guérir les enregistrements de départ que nous avons avec cette mère, que nous avons avec ce père. 
 
Nos amours vont nous aider à traverser ou à éviter ces blessures de départ.
De manière consciente ou non, nous choisissons un homme, une femme, afin de traverser les mêmes blessures, bien que nous soyons souvent tentés de les éviter dans un premier temps. 

Les âmes « kamikaze » n’hésiteront pas à se confronter de suite à ce qui a été le plus douloureux pour elles, qu’il s’agisse d’expériences liées au père ou à la mère. 

D’autres, tenterons plutôt de les éviter, de les nier.

Pour la majorité d’entre nous, nous allons vivre avec un homme et traverser toute la douleur ou le bonheur que nous avons vécu avec le père. Vivre avec une femme et traverser toute la douleur ou le bonheur que nous avons vécu avec la mère.
 
Une fois ces blessures traversées et cicatrisées, il nous est alors possible de naître à nouveau, en intégrant nos dimensions masculine et féminine personnelles et non plus celles venues d’un enregistrement d’avec maman et d’avec papa.

Notre anima et notre animus réunis, nous pouvons alors entrer en relation avec l’autre, indépendamment de son sexe. La rencontre peut dépasser et se libérer des notions de genre. 

En définitive, la première partie de notre vie est destinée à nous guérir et inscrire, incarner notre nature profonde dans la matière. 

Il me semble bien que le couple est l’endroit tout indiqué pour nous libérer de nos « enregistrements anciens », si nous parvenons à conscientiser les rôles que nous donnons à notre partenaire.

Evénements heureux ? Evénements malheureux ?

J’ai l’impression que ni l’un ni l’autre n’existe. 

J’ai l’impression que c’est simplement une succession d’événements pour nous faire progresser, pour nous faire grandir. 

Parfois des moments heureux au fil des semaines ou même au fil des heures peuvent devenir malheureux, tout comme un événement malheureux peut devenir heureux. 

Alors, heureux ou malheureux ? 
Je crois que cela n’existe pas.  Cette succession d’expériences a pour but de nous faire prendre conscience que nous sommes capitaine de notre navire, que nous sommes seul maître à bord, si nous voulons bien rester à l’écoute de la partie de nous qui sait. 

Comment faire quand un événement dans ma vie me semble heureux ou malheureux ? 
Simplement prendre le temps d’une respiration consciente, d’une méditation pour me relier à cette part de moi qui sait.

Si c’est un événement qualifié d’heureux, à moi de voir comment je vais pouvoir le traverser en pleine conscience pour continuer à progresser, continuer à me relier à ce Sourire de la Vie. 
Et si c’est un moment que je trouve malheureux, à moi de voir comment je vais pouvoir le traverser pour également toucher ce Sourire. 

Bien évidement une situation dite « heureuse » sera plus facile à gérer au début, mais à un moment donné, elle va m’obliger de passer par un moment plus difficile que je vais qualifier de malheureux.
Alors, ni bien ni mal, ni heureux ni malheureux, simplement une successions de « paliers », d’école avec ses classes primaires, secondaires, universitaires pour apprendre à retrouver notre plus belle partie, pour apprendre à devenir qui nous sommes vraiment depuis le début des temps.

La méditation, la respiration consciente pratiquées régulièrement aident dans la traversée de ses évènements !