Le couple

Le couple susceptibles de nous faire traverser des expériences et nous permettent de grandir, de mûrir, d’accroître notre conscience ?
 
Nous choisissons un père et une mère, et pendant les premières années, j’oserais dire pendant les quarante premières années de notre vie, nous allons essayer de guérir les enregistrements de départ que nous avons avec cette mère, que nous avons avec ce père. 
 
Nos amours vont nous aider à traverser ou à éviter ces blessures de départ.
De manière consciente ou non, nous choisissons un homme, une femme, afin de traverser les mêmes blessures, bien que nous soyons souvent tentés de les éviter dans un premier temps. 

Les âmes « kamikaze » n’hésiteront pas à se confronter de suite à ce qui a été le plus douloureux pour elles, qu’il s’agisse d’expériences liées au père ou à la mère. 

D’autres, tenterons plutôt de les éviter, de les nier.

Pour la majorité d’entre nous, nous allons vivre avec un homme et traverser toute la douleur ou le bonheur que nous avons vécu avec le père. Vivre avec une femme et traverser toute la douleur ou le bonheur que nous avons vécu avec la mère.
 
Une fois ces blessures traversées et cicatrisées, il nous est alors possible de naître à nouveau, en intégrant nos dimensions masculine et féminine personnelles et non plus celles venues d’un enregistrement d’avec maman et d’avec papa.

Notre anima et notre animus réunis, nous pouvons alors entrer en relation avec l’autre, indépendamment de son sexe. La rencontre peut dépasser et se libérer des notions de genre. 

En définitive, la première partie de notre vie est destinée à nous guérir et inscrire, incarner notre nature profonde dans la matière. 

Il me semble bien que le couple est l’endroit tout indiqué pour nous libérer de nos « enregistrements anciens », si nous parvenons à conscientiser les rôles que nous donnons à notre partenaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *